Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2008 2 18 /03 /mars /2008 20:32

Captain America demeure le premier héros Marvel à être adapté sur les écrans. En fait, il a eu 3 adaptations qui ont pour point commun de faire l’unanimité contre chacune d’entre elle.  La première est la version sérial avec l’acteur principal qui est mort d’une crise cardiaque après le tournage. La seconde demeure celle que nous allons traité, et qui est cocasse. Enfin , la dernière demeure la version de 21 century qui a fait hurler plus d’un fan. Concentrons-nous sur la seconde, la production télévisuelle chapeauté par Stan Lee en personne, et voyons un peu ce qu’elle a donné.e244_1_b.jpg

Marvel comics a pu se développer grâce à la diffusion de la première série de Spider-man, dont beaucoup encore on la musique en tête. Notre sympathique voisin Spider-man a pu capter l’attention des jeunes kids et les drainer vers le comics. Pour preuve, le passage du cartoon en France a suscité les meilleures ventes de l’histoire de LUG !

Aussi, la « politique» de Marvel fut donc de confier ses licences à la télévision, faute que Hollywood veuille vraiment jouer le jeu à l’époque alors que le film Superman fut un succès mondial. Il y eut donc un florilège de 4 séries dont Hulk, sauvé grâce à Kenneth Johnson (V), Spider-man (joué par le sosie de Bernard Menez), Docteur Strange (invisible !) et enfin notre premier grand héros de Marvel, volé à Jack Kirby et Joe Simon.

Le terme adaptation à la télévision signifie plutôt « formatage ». On élague le comics pour en faire un produit qui puisse « fonctionner » à la télévision. Oublions certaines caractéristiques du héros, compressons le concept pour que l’adaptation ne coute pas cher et soit « fédérateur ». C’est la démarche commune de l’industrie, on prend des éléments pour mettre au point une formule au détriment du produit de base.

Captain America souffrira donc de son passage à la télévision. Steve Rogers est moderne, il boit un sérum, on lui donne une moto qui sort d’un van des 70’ et il va rendre la justice à l’aide de son bouclier tuperware qu’il lance et qui revient tout seul (l’effet est loupé, voire fabuleux de ridicule).Il porte un casque de motard ridicule mais le costume est correcte ! Ses pouvoirs sont quand même une force augmentée qui se traduit par des trucages proches de l’homme qui valait 3 milliards, mais les effets spéciaux sont plus ridicules !undefined

Dans le second, death ot soon diffusé en salles en France, il sauve une vieille dame de voyou, lutte contre Chrostopher Lee (qui a eu des bas dans sa carrière !) et sauve le monde d’un produit susceptible de faire vieillir instantanément (pour être secouru par lui ?). On trouve même dans un petit rôle l’acteur qui fait le psychiatre dans la série Monk ! Bref, ce n’est pas terrible, pas du tout même et notre Captain America version 79’ sera un cru qui vous fera au choix soit rire, soit fulminer !capreal.jpg

Quand à l’athlétique Reb Brown, il aura eu une carrière de second plan dans quelques films bis, épousé la fille d’un grand second couteau du bis, aura joué avec Hulk (Lou Ferrigno) dans Cage 1 et 2, sera devenu policier (comme Ferrigno ) et signe dans quelques conventions.

Un acteur moyen, mais qui a aura voyagé aux Philippines, en Italie ou en Espagne pour sa carrière ! Nanarland traite à la fois de ce Captain America et de sa carrière, je vous recommande chaudement de vous y rendre car ce site est de tout premier ordre !

Mais notre Captain America aura eu son adaptation au grand écran par M.Golan, un sacré producteur qui pensait profiter des miettes du succès de Batman. Le film fait l’unanimité contre lui (pour ma part, je serais très indulgent). Lui aussi est chroniqué sur Nanarland !

Marvel a sûrement une nouvelle version en prévision, aussi je leur donne un modeste conseil sur l’acteur qui serait idéal, le parfait boyscout américain blond et athlétique. Il s’agit de l’acteur Jim Davidson de la série Pacific Blue, avec la sublissime Paula Trickey !jim-davidson.jpg

Enfin, ce Captain America Death to soon, dont voici le trailer, est repassé à la Cinémathèque catégorie catastrophe sans doute. Il n’aura marqué aucun spectateur par sa qualité !

Partager cet article

Repost 0
Published by Bastien AYALA
commenter cet article

commentaires