Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2008 5 21 /03 /mars /2008 09:09

2ème partie

Blue Beetle a donc cessé d'exister avec l'effondrement de Fox comics, qui coïncide avec l'essouflement des super-héros. Mais le personnage semble avoir eu quelque résonance significative dans le domaine des comics, qu que soit le lectorat et ceux qui se trouvent aux commandes des firmes. Retour sur un destin surprenant.

Le super-héros est un genre à priori mort pour les comics. La plupart ont cessé d'exister et le gros du lectorat plébiscite plutôt les funny animals (influence de Disney) ou encore le western (genre ultra populaire). Mais il y a un événement télévisuel qui se produit à la télévision, il s'agit de la première série de Superman qui a un énorme retentissement pour les kids. Cette version avec George Reeve demeure dans tous les esprits, et son succès est énorme (deux saisons en noir et blanc, le reste en couleur). Une fois de plus, Superman stimule l'industrie et l'avènement du silver age, que ce soit chez Dc ou en ce qui nous concerne, pour le Blue Beetle et les autres personnages de l'âge d'argent, qui lui doivent beaucoup.

Charltlo.jpegAinsi, la Charlton comics rachète les droits de ce personnage. Firme très intéressante que la Charlton, il s'agit d'un modeste éditeur puisque basé dans le Connecticut, cette firme veille toujours à garder des coûts de productions bas (ce qui sous entend des salaires modestes), édite ses comics sur la même et sempiternelle machine. De plus, elle est également dans la production de bois, mais son intérêt demeure de donner sa chance à une floppée de débutants qui deviendront des pointures pour l'industrie (John Byrne, Denny O'Neil, Bob Layton...) mais aussi de s'être attaché la fidélité de Steve Dikto et de bénéficier des talents de conteur (à une échelle quasi-industrielle) de Joe Gill !

Ainsi, le Blue Beetle va connaître une seconde vie. D'abord une publication de ses vieilles aventures, puis enfin un revamping qui comprend l'influence de Superman. Lisez plutôt :
L'archéologue Dan Garrett ( deux T) trouve sur une antique momie un scarabée bleu qui lui confère des pouvoirs suprahumains (en fait, super) que sont le vol, la force et des éclairs d ‘énergie. En criant les mots « Dja Kaji », Dan Garrett pourra faire triompher le bien...

Cette version de Joe Gill au scénario est sympathique mais ne suscite pas l'adhésion du lectorat. Le Blue Beetle version Dan Garratt, loin de son prédécesseur Dan Garret, va être oubliée un temps, mise de côté...Quel dommage mais là encore la providence va stimuler ce personnage, ou plus exactement son nom.

Le nouveau Blue Beetle est celui qui restera le plus populaire. Il s'agit de Ted Kord, un petit génie de l'électronique qui décide de livrer un combat pour la justice. La chance de cette nouvelle mouture demeure de bénéficier d'un grand talent. Steve Dikto est auréolé de son passage sur Spider-man, hit en termes de ventes, et qui revient chez Charlton. Il s'affaire à Captain Atom et, sur des back-up (histoires de complément vouées à tester de nouveaux concepts), il prend en main le nouveau destin de notre Blue Beetle. Il est amusant de noter que le concept, l'aspect, et la représentation graphique de Dikto font de cette version un hommage à cet insecte dans ce qu'il paraît de plus ridicule, mais aussi de plus sympathique ! D'ailleurs, les Beetles sont en vogue depuis ces années et je ne peux m'empêcher de noter une influence lointaine.350px-Blue_Beetle_v.3_1.jpg

Il est assisté, non par Joe Gill (il devait avoir 7 histoires à scripter dans la semaine), mais par Gary Freidrich. Ce dernier n'aurait pas marqué les esprits si ce n'est sa participation à un certain Ghost Rider customisé en biker spectral & napalm. A-t-il touché de l'argent de ce désastreux mais rentable film, je n'en suis pas certain hélas...

En tout cas, notre Blue Beetle connaîtra 6 histoires de compléments dans Captain Atom, puis Il aura le droit à cinq histoires seulement dans son propre titre. Pourquoi une si courte carrière ? Parce que Carmine Infantino, nouvellement promu éditeur en chef de Dc, recrute pour renouveler les talents. Il va faire une razzia chez Charlton puisque Jim Aparo, Denny O'Neil, Steve Skeates, Joe Gill (pour un temps), S.Dikto et surtout Dick Gordiano.

Mais si la Charlton podruit moins de comics à super-héros, elle publie quelques adaptations de séries télévisées avec l'homme qui valait 3 milliards, super Jaimie, Cosmos 1999...
Il s'agit d'un créneau qui permet de conquérir une audience, mais celle-ci est volatile une fois que la série est finie, l'intérêt des lecteurs/spectateurs s'envole. Mais Charlton aura encore quelques coups d'éclats avec surtout le fameux Doomsday+1, une assez bonne série de Sf qui rappelle Terminator, Mondwest, le tout grâce aux talents conjugués de Joe Gill et de John Byrne.six-million---man.jpg

La Charlton voit son chiffre d'affaires diminuer, son attractivité s'effriter auprès des lecteurs de comics. Il est amusant de constater que le créneau du comics de divertissement, (série télé, funny animals...) était plus important il y a 30 ans en France tant qu'aux USA. Mais le baroude d'honneur est en quelque sorte la publication en 1983 du Charlton Bullseye, une belle anthologie qui reprend les meilleurs passages de la firme, les meilleurs moments et les plus fantastiques récits.3069-21263-1-charlton-bullseye_150.jpg

CharltonBullseye_logo.jpgCe sera le chant du cygne su pack action-heroes qui comprend notre Blue Beetle, Captain Atom ; le Peace Maker, Sarge Steele, la Question, Judomaster, Nightshade (personnage fort peu intéressant chez Charlton). Ils seront vendus à Dc au cours de cette année 1983. D'ailleurs, la Charlton va fermer définitivement en 1986. Un belle épopée pour un éditeur singulier, qui avait sa propre identité.

Mais notre Blue Beetle va encore vivre (et son contraire) bien des péripéties chez Dc, qui va lui réserver une caractérisation fort réussie mais aussi un destin tragique !

A consulter : les articles de Brother Ray, le spécialiste français de la Charlton qui œuvre sur  Buzz comics. Ses articles sont fouillés, divers et variés. Il vous emmènera dans des recoins très intéressants du comics !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bastien AYALA
commenter cet article

commentaires