Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2008 6 22 /03 /mars /2008 10:59
3ème partie : morts en série...

Nous sommes dans les années 80, au début. Dick Gordiano est un éditeur bien installé qui a du poids. Charlton est en demi sommeil depuis quelques années et Dc négocie les droits du pack « action héros » qui comprend Blue Beetle, la Question, Captain Atom, Peacemaker, Sarge Steele, Judomaster et Nightshade ! C'est en 1983 que les droits sont vendus mais les personnages dorment quelques temps, pour être finalement intégrés de force dans l'épopée Crisis en 1985, qui est véritablement un grand brassage pour la firme. D'ailleurs les versions Charlton de ces héros vont être intégrées tel quel, certains seront remaniées. Qu'en sera-t-il pour notre Blue Beetle ?

Il participe à Crisis où il est plutôt mis en valeur, mais c'est bien la version Ted Kord que l'on retient. Son retour se produit dans Secret Origins 2 écrit avec talent par Len Wein. Il reprend le passage de flambeau entre les deux Blue Beetle, Garett et Kord. Le premier est le professeur/super-héros qui tombe dans un piège sur une île. Il meurt héroïquement en passant à Ted Kord la source de ses pouvoirs, le fameux scarabée bleu.
Cette histoire est plutôt bonne, de haute tenue et la charge émotionnelle est bien présente.
Ii s'agit d'une transition en bonne forme et le Blue Beetle II (ou III si on compte l'original) débute dans sa série avec Len Wein et dessinée par Paris Curis.3142_4_01.jpg

Il s'agit d'une bonne série, sympa et légère où le caractère pas toujours finaud de Ted Kord s'affirme. Celui-ci est loin des stéréotypes puisqu'il n'utilise que des gadgets dont son vaisseau nommé Bug et qu'il se rapproche plus d'un Spider-man adulte avec le manque de chance. Si Kord est un génie de la technologie, il ne s'est pas en revanche approprié les pouvoirs de son fétiche, ce qui est comique car on pourrait comprendre qu'il n'est pas assez futé ! La série ne va pas marcher longtemps, ce qui est dommage pour le personnage, mais sa grande chance demeure son intégration réussie dans la Jla. Si le personnage met quelque temps pour fonctionner, son association avec Booster Gold sera une des grandes réussites comiques de la série, où comment deux super-héros pas vraiment à la hauteur des calibres en présence, restent terriblement attachants et forment une grande paire de copains.
Leurs éclats de rire, leurs tentatives pitoyables de draguer Wonder Woman, ou leurs gags en firent un duo très appréciés par les lecteurs. Ils ont été fort bien personnifiés par Keith Giffen. Ils s'agit d'une autre orientation que la série de réféence, les X-men de Claremont. Dc réussit donc à proposer un comics différent du leader mais tout aussi intéressant.

L'abondon de Giffen porte un coup à la série et ses successeurs seront moins capables, si ce n'est moins inspirés. Un aspect du personnage qui sera fort intéressant, Ted Kord a un problème cardiaque qui le condamne à court terme.

Bob Layton et Dick Gordiano parviennent à faire publier une mini-série de 6 épisodes sur une équipe composée de ces « actions-héroes ». Ce sera qui, c'est un grand regret, ne sera pas mémorable pour ses qualités en terme d'histoires ni de dessins trop « old-school ». Le scénario voit la Jla exiler dans les limbes par un ennemi mystique, puis une menace d'ordre mondiale planer sur la terre et enfin l'intervention de cette team réunie de manière improbable. La bonne idée aura été les 6 couvertures que forment ces personnages dessinée par Bob Layton et le traitement de  Nightshade. 7223-51450-1-l-a-w--living-assau_150.jpg

  Un nouvelle incurision de haute tenue Giffen/De Matteis / Maguire reprendra le ton et la plupart des personnages pour deux mini-séries. La magie reprend et les personnages passent leur temps à se chamailler, à se déchirer mais surtout à s'aimer de manière fraternelle. A leur tête se trouve le milliardaire/bonimenteur Maxwel Lord. Le titre et la formule plaisent, le succès est au rendez-vous. Les fans espèrent lire des mini-séries de temps à autres sur cette réunion hétéroclytes de personnages haut en couleur dont la performance et l'infaillibilité ne sont pas les points forts.

Dc a toujours un peu flotté par rapport à Marvel en terme d'agressivité commerciale ou d'ambitions en terme de lutte. Dan Dido va venir puis il décrète un grand chambardement pour un nouveau Crisis qui fait suite à un Identity Crisis fort réussi. Dans ce genre de saga, il faut un élément marquant (en clair, tuer quelqu'un) et Dan Dido indique que Nightwing et Blue Beetle sont à surveiller. Nightwing  a failli y passer  ! Peu engageant comme gestion de l'événementiel.18410-107912-2-countdown-to-infinit_150.jpg

Blue Beetle II y trouve son sort funeste lors du prologue Countdown to Infinity Crisis par les mains de Maxwel Lord. C'est à la fois regrettable pour l'intérêt que l'on porte à ce personnage mais aussi à la destruction de fait de l'ère Jla de Keith Giffen que le trio venait de reprendre avec bonheur...En tout cas, si Dan Dido s'intéresse encore de cette manière aux personnages de Dc, on va assister à une hécatombe ! IL est à noter, que le héros se savait condamné suite à de graves problèmes cardiaques...

La saga Infinity Crisis qui ressent la direction éditoriale très forte introduit le nouveau Blue Beetle, le III du nom. Jamie Ryes trouve le scarabée dans l'épisode 5 lors de la destruction du rocher de l'éternité et la mort du sorcier Shazam. Le scarabée bleu est une fusion des deux approches des Blue Beetle en mixant la technologie et un héros diablement humain. Il jouera un rôle décisif dans la découverte de Big Brother et ce sera tout.le-nouveau.jpg

Il s'en suit une série continue avec Keith Giffen, Cully Hammer et John Rogers. Il s'agit d'un ton proche de Spider-man dans l'approche mais Invincible est déjà passé par là, et il a fait mieux. Le titre descend dans les profondeurs des ventes, il est peu intéressant et il s'agit d'une tentative loupée. Dommage d'avoir tué un grand personnage alors que celui-ci aurait aisément pu être créer différemment, et  son aura est bien moindre que les précédents...

Enfin, le Watchmen de Dave Gibbons et Alan Moore rend hommage aux deux premières incarnation de Blue Beetle à travers le personnage du Hibou qui entretient des liens de maître/ élève avec la première incarnation. Il est à noter que la première intention de Moore fut de reprendre ces personnages de Charlton mais Dick Gordiano aurait un peu frémi. Mais il est avéré que Dc avait des plans pour les « action heroes » de Charlton (titre en solo pour Captain Atom, Blue Beetle puis la Question, Sarge Steele inclus dans Suicide Squad ).
Dommage pour ces héros qui auraient de fait pu être adaptés au cinéma si les héros de la Charlton furent séléctionnés...09watchmengroup.jpg

Ainsi, Blue Beetle est personnage qui a connu une destinée singulière et pittoresque dans le monde des comics. Il est né lors du golden age où il a été adapté en daily strips, en show radio puis s'éteint. Sa seconde ère le voit revenir sous un second concept qui le dénature totalement,  après un hiatus, il revient sous le crayon d'un des plus grands artistes du média pour enfin être racheté une seconde fois, puis finalement mourir pour une ultime réincarnation.  Il s'agit définitivement d'un personnage secondaire, copie de models existants mais qui aboutit à une caractérisation réussie, pour finalement aboutir à une nouvelle mouture pour le moment décevante. Enfin, sait-on jamais...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bastien AYALA
commenter cet article

commentaires

Franck Mars 28/03/2008 20:02

Pas bien sûr que je vais l'acheter, mais si c'est le cas, je te ferai signe.

Bastien 28/03/2008 17:40

Bonjour Franck ! Oui, de ce que j'ai lu de cette nouvelle série, c'est mou, pas terrible, la caractérisation est moyenne et les menaces tardent. Comme je l'ai écrit, Invincible fait bien mieux dans ce style "Spider-man" des débuts (héros à problèmes, poids du destin...). Mais bon, comme l'indique le nom de se blog, chacun son avis, et si tu prends du plaisir dans cette lecture, mille fois tant mieux !
Par contre, si tu veux faire une critique sur ton blog, je te mettrai un encart ici même !

Franck Mars 28/03/2008 14:30

Alors comme ça, tu trouves la nouvelle série Blue Beetle mauvaise ? Personnellement, je ne l'ai jamais lue, mais les critiques sont tellement bonnes que je commence à avoir des regrets, malgré ma méconnaissance du personnage et le peu d'intérêt qui en découle. Apparemment, Rogers et Albuquerque font un très bon boulot. Peut-être t'es-tu arrêté trop vite ?