Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2008 4 05 /06 /juin /2008 00:09

 

 

No blade grass demeure un roman de 1958, une œuvre visionnaire de John Christopher. Cette œuvre prend une résonance très inquiétante avec les scandales nationaux qui montrent à la fois l’ incurie de l’Etat et des instances de contrôles qui ont failli (le scandale de la Cogema, la pollution du Rhone, Metaleurope). Bref, le postulat du roman demeure judicieux.

Mais le mécanisme de la chute des autorités demeure également un point fort du film. Les autorités sont veules, pas à 

 

Tere brûlée demeure l’œuvre d’un fantastique personnage d’Hollywood : Cornel Wilde. Il est naît en 1915 et il a été cascadeur, un escrimeur émérite, à un niveau olympique qui a pu devenir acteur, puis réalisateur et producteur. Il a réalisé des films assez marquants, comme les Requins, qui demeurent des œuvres abouties et toujours maîtrisées. Cornel Wilde a fini sa carrière de réalisateur assez prématurément, en 1975, tout en restant indépendant. Il a continué une carrière d’acteur, mais plus en premier plan. Je rends hommage à son grand talent ainsi qu’à sa forte personnalité. Il est mort en 1989 mais l'ensemble de sa carrière demeure à (re)découvrir. 

 

Ainsi, Terre brûlée demeure un film fort, qui fait froid dans le dos et qui montre avec force et talent un concept qui suscite la réflexion, dont on ne peut définitivement faire l’économie de nos jours…  

Note : La référence française du fanzinat de cinéma de quartier, Norbert Moutier, a édité un spécial Cornel Wilde. Vous pouvez le commander sur son site.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bastien AYALA
commenter cet article

commentaires