Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2008 3 14 /05 /mai /2008 08:00

3ème partie

 

Pour ce qui est du chapitre des affiches de films, Frank Frazetta a été sollicité par Sylvester Stallone pour la taverne de l’enfer, par George Lucas pour une couverture pour la jaquette de son livre de Star Wars ou encore sur Galactica. Il revint une ultime fois sur un projet non retenu, l’affiche de une nuit en enfer en 1996.

 

Mais revenons quelque peu sur Mme Frazetta, Ellie. Elle fit beaucoup pour la carrière de son mari en la gérant astucieusement. Ainsi, elle se rendit compte dans les années 70’ qu'une demande du public en portofolio, posters ou autres produits qui étai susceptible de susciter un réel débouché. Aussi, avec ses 6.000 $ d ‘économie, elle alla tout bêtement chez un imprimeur, et elle se mit en tête de tout apprendre. Le succès fut immédiat, et il en résulta une société florissante qui compta quelques employés. Ainsi, un livre relatif à l’art de Frank Frazetta se vendit en quelques mois à 400.000 exemplaires. La fortune, l’indépendance, et la pérennité des œuvres de Frank Frazetta étaient assurées.

 

 Frank Frazetta eut donc un miraculeux regain d’activité et il put se remettre à l’exercice de son art comme s’il avait une seconde chance. Ce fut donc la seconde période de créativité de Frank qui peignit à nouveau avec joie et créativité. Il fit donc à nouveau feu de tout bois en allant livrer quelques couvertures pour Shi, de Bill Tucci ou encore collaborer à l’exploitation de ses œuvres en comics que sont les personnages de Death Dealer, Satanika ou de Phantera pour Verotika. Des comics qui zébrèrent l’industrie des comics dans les années 90. Frank Frazetta eut également sa propre publication qui contenait des histoires d’héroïc fantasy d’autres auteurs, mais le contenu demeure trop hétéroclite.

 

 

 

Voilà pour une présentation sommaire de Frank Frazetta. Il s’agit effectivement d’un grand de l’illustration, doué pour dessiner dans tous les styles et sur tous supports, ce qui demeure en soit une exception. L’ère et l’audience de Frank Frazetta demeurent issus des années 50, 60 et 70.  Son influence se fait encore sentir, comme le film pathfinder qui tente de retranscrire l'athmosphère des peintures de Franck. Il demeure donc une légende qui ne produit plus, Frank est né en 1928.  On compare d’ailleurs Frank et Neal Adams de temps à autres, ils se connaissent. On estime qu'ils capitalisant une gloire fondée sur des travaux passés, certes, mais quelle gloire ! La chance de Frank Frazetta fut de pouvoir s’extirper du milieux des couvertures de romans, des comics pour se faire un nom et une réputation dans le domaine des affiches de films et de l’art. Voici la différence entre lui et des calibres comme Neal Adams justement ou encore Steranko ainsi que Jack Kirby, dont le legs ne sera jamais envisagé que sous le prisme trop restrictif d’artiste de comics…


Frank Frazetta a beaucoup fait  rêver. Une seule de ses peintures peut figurer comme une fenêtre vers l'imaginaire, que vous devez explorer par vous-même. Ceci est en quelque sorte le pinacle d'une carrière. Frank Frazetta est une référence majeure dans ce domaine, il a influencé beaucoup d'artistes pour lesquels il représente la cîme à atteindre, une sorte de perfection. Mais peut-on le comparer à d'autres géants de l'illustrations ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Bastien AYALA
commenter cet article

commentaires