Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2008 5 28 /11 /novembre /2008 08:01

La question que nous sommes en droit de nous poser est la suivante :

Que somme nous en droit d’attendre d’un artiste ayant les capacités de Brian Michael Bendis ?

L’homme est doué, il connaît mais surtout maîtrise tous les mécanismes de l’écriture, mieux encore dans les comics book mais cette aptitude est grevée par son attachement au corporatisme de Marvel.

Brian Michael Bendis a en effet signé il y a quelques mois une prolongation de son contrat d’exclusivité chez Marvel. C’est à dire qu’il va être encore positionner en fer de lance de la société, qu’on va le poster aux postes clé des titres de l’entreprise si on  estime qu’il est le plus capable pour cela. Or, comme il est l’un des tous meilleurs, que Strazinski est parti (lui en a eu marre des méthodes de gestion de Marvel avec Brand new day), Brian Michael Bendis se trouve en première ligne.

La première question est pour combien de temps ?

Si on le laisse tranquille pour ses séries, il pourra évoluer comme il l’entend.

Un scénariste a besoin de calme pour évoluer et scripter dans son coin, avec sérénité.

Or Brian Michael Bendis pouvait alors proposer des séries qui lui étaient personnelles, Alias par exemple où il développait son art, mais on lui a mis Ultimate SM, puis les Vengeurs, Dardevil. S’il est capable d’écrire jusqu’à 4 séries par mois (poussons jusqu’à 5), qu’il a 5 mois d’avance, ses capacités et son temps ne sont pas extensibles à l’infini et il doit quand même se limiter. Or, si la direction de Marvel le pousse à accepter une série, c’est dans son contrat, ce sera au détriment d’une autre. Ainsi, occupé sur 2 séries Vengeurs, la moitié de ses capacités sont utilisées. Il subira donc une part de contrainte qui lui enlèvera une part de sa fraîcheur, de ses envies en écriture.

Il y aura aussi une part de frustration qui pèsera un jour ou l’autre.

Brian Michael Bendis a proposé à Marvel et à DC un crossover définitif Dardevil/Batman. Or on lui a répondu que cela n’entrait pas dans l’optique de la politique des deux firmes, maintenant en conflit. Belle occasion perdue pour nous lecteurs, les crossovers depuis 1994 ne sont pas les meilleurs, et un script, une envie forte de scénariste qui tombe à l’eau.

La seconde question est quand reviendra-t-il à des projets personnels ?

Pour redevenir un artiste de premier plan, pour entrer définitivement dans le panthéon des top artistes qui ont laissé des œuvres marquantes qui sont entrées dans la « légendes du comics book », Dark Knight ou autre Watchmen. Brian Michael Bendis devra trouver du temps et freiner sa production mensuelles. Pour cela, il devra quitter sa production multi-mensuelle et se consacrer à une œuvre, ou même plusieurs, qui le sacreront définitivement.


A mon sens, il en est capable, il pourrait le faire.

Le récent coup de tonnerre donné par Robert Kirman a propos du fait que les scénaristes se doivent de travailler en indépendants pour pouvoir récolter, à terme, le fruit de leur talent, demeure pertinent. Mark Millar cultive également cette optique et des résultats tangibles sont là (Wanted, Kick Ass).

Brian Michael Bendis a prouvé qu’il pouvait tutoyer les cimes, surtout avec Torso, et il pourrait devenir, définitivement, un top artiste, il est à mon sens à la lisière de cette catégorie, comme Alan Moore, Frank Miller ou encore Mark Millar.

Que lui manque-t-il ?

Peut-être de ne plus être justement le grand pro de chez Marvel mais bien un free lance qui ne bosse pour lui, et pour l’art !

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Royaume des Avis
commenter cet article

commentaires