Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2008 7 30 /11 /novembre /2008 08:00

Bonjour à tous !

Je suis très, très, très content d’avoir enfin fini ces deux longues séries d’articles, des dossiers presque sur Brian Michael Bendis d’un côté et sur Jean-Pierre Mocky de l’autre. J’ai commencé sur un coup de cœur, puis j’ai eu la volonté de dérouler le fil aussi loin qu’il le fallait. En tout cas, boucler les dernières semaines de chacun d’entre eux a été pour moi très difficile.

Aussi, je vais me mettre en mode « sommeil » et passer quelques vieux articles mais dans une cadence moindre. J’en ai plein dans mes dossiers, dont beaucoup de perdus. J’ai quand même la tentation de traiter d’un autre cinéaste français majeur, mais pour l’instant je suis trop fatigué pour me tuer à la tâche.

En revanche, du côté des comics, il y aura un cycle d’interviews que j’ourdis depuis le début de cet été et cela devrait être, tardif certes, mais surtout assez intéressant ! Pour l’heure, je vais attirer votre attention sur Metaluna.

Qu’est-ce que Métaluna ?

Il s’agit d’un fanzine fait par des pointures qui reprend quelque peu l’esprit « fanzine » des premiers Mad Movies, c’est à dire de parler avec passion et liberté de certains films ou œuvres obscures mais toujours avec la volonté de leur rendre justice mais aussi d’attirer votre attention sur des films singuliers, assez rares qui plus est.

L faut savoir que Jean-Pierre Putters, le créateur de Mad Movies lui-même participe à l’aventure, mais surtout que d’excellentes plumes telles que Fabrice Lambot ou Jean DePelley sont aussi du voyage. Je vous recommande la lecture de cet ovni du cinéma qui gagne à être connu pour s'embarquer dans des heures passionnantes de lecture.

Pour commander les Metaluna, cliquez ici.

Maintenant, un petit trailer qu’il convient d’apprécier comme il faut.

Il faut pour cela visiter le dynamique site nommé Goldorak gate.


                                       (Gaiking, le successeur de Goldarak au Japon !)


C’est explosif mais surtout il renoue avec l’enfance de la plupart des vieux trentenaires que nous sommes. Encore une fois, nos amis italiens font très fort en rendant hommage à Goldorak, Mazinger Z et Getter Robot. En effet, ils ont eu toutes ces séries, et d’un bloc, alors que nous nous sommes contentés de Goldorak, en sachant d’ailleurs pas qu’il existait tant d’autres séries prêtes à être diffusées…

Partager cet article

Repost 0
Published by Bastien AYALA
commenter cet article

commentaires