Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2008 5 12 /12 /décembre /2008 08:00

2ème partie


Ainsi, le numéro 2 de Golden Comics va nous emmener dans un endroit exotique, avec les filles de la jungle (comme les premiers Tarzan de Johnny Weissmuler mais en plus appétissant ) ! Si les plus érudits d’entre nous ne se souviennent guère que de Sheena, reine de la jungle, il y a eu une cohorte d’autres déesses qui ont même peuplé les aventures médiévales, les western ou encore le polar ! Toutes réunies dans un seul fascicule !

Il s’agit d’un genre riche, un peu oublié aujourd’hui, qui a fait rêver des centaines de milliers d’enfants en les emmenant dans les destinations les plus lointaines !

De la variété, de la diversité qui nous fera voyager dans un genre qui m’est relativement inconnu. A découvrir au plus vite !


The Weird Science Tales nous promet un voyage dans un autre genre, mon préféré je crois, sur les histoires stupéfiantes de voyages dans le temps, de civilisations imaginaires, d’anomalies temporelles… Rappelons quand même que ce type de récits a fait le bonheur de bataillons de lecteurs américains comme français ! Ce fut en effet dans des revues comme Cosmos, Big Boss ou encore Sidéral que nos respectables aînés ont pu appréhender la Science Fiction, un genre incroyablement riche où les seuls limites sont celles de l’imagination. Mine de rien, ces récits qui dérivent des pulps ont anticipé une somme incroyables d’avancées technologiques !

Les ont-elles influencées de manière indirecte en insufflant ces idées dans l’inconscient collectif ?

Il s’agit d’un sujet qui m’intéresse particulièrement !


Enfin, il est à noter que Marvel/Atlas, avant d’exploser en 1961 avec les super héros, de nouveau, exceller avec ses histoires de monstres et de SF, une vraie mine d’or !

The Weird Science Tales va donc nous montrer les meilleurs histoires des autres firmes…

A ne pas manquer !


Golden Comics continue le voyage avec une destination fantômes !

Le genre est lointain et il s’est partiellement développé depuis les débuts des comics, mais il a aussi eu une raisonne chez Marvel, les histoires courtes d’Altas, mais surtout DC qui a publié jusque dans les années 80 House of Mystery !


Si vous avez été attentif aux publications d’Arédit, vous pouvez sans peine vous souvenir de ces fascicules comme Névrose, Spectral (avec Swamp Thing d’Alan Moore !)mais aussi le manoir des fantômes (les premiers numéros contiennent Sandman, Demon, OMAC de Jack Kirby !).


Bref, une belle épopée et un pan entier de l’histoire des comics, qui a stimulé l’imagination de Neil Gaiman pour Sandman et qui a indirectement généré Vertigo ! L’histoire des comics suit quand même des voies détournées !


Le 5ème Golden Comics nous livre quelques récits de guerre.

Là encore, il s’agit d’une composantes des comics qui a eu beaucoup de lecteur, il n’y a qu’à voir les éditions françaises de ces petits fascicules, ne serait-ce que les Mon Journal, pour constater qu’il y a quelques décennies, ce genre avait son public régulier et avide de ces récits.

Encore une fois, c’est DC qui tenait le haut du pavé (alors qu’on l’envisage généralement comme l’éditeur des seuls Batman & Superman).

Le meilleur artiste est, considéré de l’avis de beaucoup, Joe Kubert qui suit les récits de Bob Kanigher que furent le Sergent Rock, ou encore le Soldat Inconnu.

Certes, Marvel avait produit  Fury et son commando d’hurleurs, mais entre les deux, quels titres étaient intéressants ?

Ce Golden Comics va nous en donner la réponse.


Le 6ème numéro de Golden Comics se penche sur les monstres indescriptibles qui peuplèrent les comics. Lovecraft, le maître de l’indescriptible, a donc eu un écho certain dans ce type d’histoires qui ont permis à des générations de lecteurs de se « familiariser » avec ce type de manifestations surnaturelles. C’est ironique de constater comme la littérature a clairement influencer les scénaristes de comics et que ceux-ci, en retour, ont sensibilisé des bataillons de jeunes esprits à appréhender ce type de lecture, qui se retrouve également transposé de temps en temps au cinéma, comme The Mist de Frank Darabont d’après Stephen King !


Voilà un vrai panorama de la diversité des comics telle qu’elle a existé.

Combien de collections nous l’ont proposé jusqu’à maintenant ?

Quel autre éditeur a tenté auparavant ce pari ambitieux et ô combien prometteur ?


                                                               (le maître surpris en pleine réflexion !)


Ma foi, je ne vois que Fréd Tréglia qui a eu la poigne pour le faire.

Il est à prendre en compte, que je l’ai déjà écrit, il faut que nous adhérions en masse à ce projet afin que Fréd continue sur sa lancée qui nous promet enfin le meilleur dans un pays où, finalement, il ne se passe que trop peu de choses !

De plus, quand on sait combien cotent ce genre d’initiatives éditoriales, quelques années après, il serait peut-être bon de faire de réelles affaires en ces temps de crise.


Où commander les Golden Comics? Cliquez ici .


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bastien AYALA
commenter cet article

commentaires