Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2009 3 25 /03 /mars /2009 08:38

2ème partie.


Roger Moore voit en James Bond le rôle en or, celui qui le fait enfin franchir le statut d’acteur de petit écran pour le grand, à diffusion mondiale.

Il est vrai que ses James Bond dénaturent quelque peu le personnage tel que l’a conçu Ian Fleming. Mais cela est quand même dû à la production. Aussi, ses Bond séduiront un public plus large, et fera fuir les puristes de la première heure.


Roger Moore a un contrat de trois films, trois gros succès dont le troisième, l’espion qui m’aimait, est le plus gros. Ses quatre autres Bond suivant seront donc négociés au grès à grès, ce qui inclut un montant fixe plus un pourcentage.

Roger Moore confie que les négociations, qu’il laissait à son agent face à Albert Broccoli étaient souvent tendues mais que lui avait pour coutume de s’en tenir éloigné.

IL était l’un des seuls participants de la série à avoir pu accéder à ce privilège. Ainsi, le réalisateur Lewis Gilbert qui avait enchaîné coup sur coup l’espion et Moonraker demanda 1 million de $ pour le suivant, et il fut limogé sur le coup !


Mais Broccoli, malin, avait un atout secret dans sa manche que le grand public ignore.

Un excellent site que je consulte régulièrement, histoire de tournages, nous le raconte avec brio et je vous encourage à y aller !


Après un Roger Moore fatigué, c’est l’excellent Timothy Dalton qui eut finalement le rôle.

Finalement puisque Pierce Brosnan fut coincé contractuellement par sa série télé. Cela rappelle l’anecdote de Tom Selleck à qui le rôle de Indiana Johns échappa pour cause de Magnum…

 

Timothy Dalton, excellent acteur, joua à la fois dans le meilleur (Tuer n’est pas jouer) et le pire (Permis de tuer). Acteur d’excellence formé sur la scène britannique, il campe avec brio un James Bond froid, inflexible, qui doit faire face au pire.

Hélas pour lui, il avait signé un contrat de trois films mais la société Danjaq, fondée par Broccoli et Saltzman fut éparpillée entre différents actionnaires, ce qui résulta un conflit d’intérêts et une suspension de la série pour 6 ans !

Pour la reprise de la franchise, Timothy Dalton décida finalement en concertation avec les producteurs, le fils adoptif de Broccoli et sa fille, Barbara, qu’il ne reprendrait pas le rôle.

Je n’ai eu aucun élément intéressant qui permette de savoir qui était demandeur de cette situation, les producteurs ou Timothy Dalton. En tout cas, le rôle échut finalement à Pierce Brosnan.


Pierce Brosnan, le plus séduisant des Bond et bon acteur, déclarait aimer la série depuis Goldfinger. En outre, il était passé sur le tournage de Rien que pour vos yeux puisque sa femme, Cassandra Harris, jouait le personnage féminin secondaire. Il avait alors tapé dans l’œil de Broccoli.

Son premier Bond, Goldeneye, mit tout le monde d’accord : il est excellent.

Son contrat est de trois films et une option sur un quatrième qui se fera.

Meurs un autre jour est un énorme succès, bien que les trois premiers aient également fait de bons scores. Cependant, son troisième nommé le Monde ne suffit pas est un énorme navet et Sophie Marceau m’apparaît peu crédible, très peu convaincante dans son jeu, comme en décalage complet.


Le quatrième Bond souffre du même problème que Moonraker : on s’amuse bien mais rien n’est crédible dans l’intrigue ni même dans l’enjeu. James Bond sauve le monde de la même arme que celle des Diamants sont éternels.

Les négociations semblent mal se passer pour signer un cinquième. Pierce Brosnan critique ouvertement les producteurs, il souhaite faire le suivant, Casino Royale, avec Quentin Quarantino, mais les producteurs semblent faire la sourdre oreille.

En tout cas, Barbara Broccoli et son demi-frère réalise ce que leur père avait envisagé pour Roger Moore : changer purement et simplement d’acteur !


Ce sera donc Daniel Craig, qui est lui-aussi un solide acteur, je vous suggère de voir Lawyer Cake, mais c’est dommage. Pierce Brosnan avait encore beaucoup de choses à donner à son personnage et il pouvait encore mener 2 ou 3 Bond pour égaler le score de Moore.

Quel dommage.


En tout cas, les producteurs ont donné un signe clair aux acteurs de la série : ils ont la main ferme sur la série et les négociations seront à leur avantage. Jusqu’au renouvellement des droits de la série de Ian Fleming qui courent encore pendant une bonne vingtaine d’années ?

A suivre...

Partager cet article

Repost 0
Published by Bastien AYALA
commenter cet article

commentaires