Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2009 4 09 /04 /avril /2009 08:00

Je n’ai pas pour ambition ou même pour prétention de tout connaître des films de Kung-fu majeurs qui nous viendrait d’Orient, loin de là. Je suis tout au plus un amateur de ce type de cinéma, qui tente cependant de se renseigner ou de se tenir au courant lorsqu’un bon film nous arrive enfin.

Or, les nouveautés semblaient se faire rares depuis quelques temps puisque l’ère était plutôt aux ressorties d’œuvres plus anciennes.

Mais une excellente surprise arrive enfin, celle qui a changé la donne en ce qui me concerne, Ip Man !


Qui est Ip Man ?

C’est le maître en Wing Chu de…Bruce Lee !

Encore Bruce Lee !. Son père l’avait emmené jeune et confié à Ip Man pour apprendre un art marital capable de la canaliser et de l’aider à s’épanouir.

Bruce Lee s’était montré excellent, mais ses origines de quarteron allemand, par une grand-mère maternelle l’avait empêché d’accéder aux secrets les plus avancé de l’art que délivrait Ip Man. Peut-être est ce fait qui le stimula à chercher l’essence des arts martiaux et à créer sa propre codification : le Jeet Kun Do.


Revenons cependant à ce film.

Il narre les turpitudes de Yip Man, aux prises avec les Japonais, qui semblent parfois s’être comporté parfois comme des Nazis en Orient avec les Chinois ou les Coréens.

En l’occurrence, Ip Man était le maître le plus respecté et talentueux de son canton mais l’arrivée des Japonais a rendu caduc toute pratique des arts martiaux. Devant le rationnement organisé par les Japonais, même Ip Man doit se rendre aux mines pour tenter de subsister.

Mais les Japonais gardent un œil attentif aux arts martiaux locaux pour éventuellement s’approprier leurs techniques qui seraient enseignées aux soldats pour la conquête militaire.

Ip Man doit faire un choix : leur révéler son art, dont il est dépositaire, ou voir sa famille mise en danger par les Japonais.


Ip Man bénéficie surtout du talent efficace de Donnie Yen.

Moins connu chez nous que Jet Li, Donnie Yen est un excellent combattant mais aussi un acteur fort convainquant.

Né à Canton en 1963, Donnie Yen est parti à emmigrer avec sa famille à Boston en 1974 où il a appris avec application les arts martiaux. Il a donc dû revenir en orient pour parfaire son Kung-fu, notamment avec Wu Bin pendant 3 ans de manière intensive. Pour l’anecdote, Wu Bin était le maître de Jet Li.

Puis Donnie Yen a su intégrer le cinéma de Honk-Hong avec notamment le Sens du devoir 3, puis, après des hauts et des bas, il est maintenant une grande star dont Ip Man demeure en quelque sorte la consécration.


Ip Man prend, c’est décidément une coutume chinoise, de larges libertés avec la vie réelle de Ip Man puisque ce dernier était…policier !

Donc, une large part du film, qui se veut quand même être une biographie, est tronquée !

Il s’agit quand même d’un phénomène qui me dépasse quelque peu.

Ceci avéré, Ip Man est peut-être un des tous meilleurs films d’arts martiaux depuis 10 ans.

Le Wing Chu est montré dans toute son efficacité. Il s’agit d’un art marial court qui vise à parer et à attaquer presque simultanément. Il se pratique surtout sur un homme de bois et se rapproche énormément de la boxe occidentale dans la mesure où il cherche la ligne droite et qu’il vise à se poster à une distance assez courte. Dans Ip Man, on croirait voir une version live et réaliste de Ken Le Survivant !


L’histoire, la réalisation demeurent des plus intéressantes, bien que romancées donc, et l’intérêt dramatique du film paraît fort bien exploité : Ip Man porte son art martial comme un fardeau et sa charge pourrait lui coûter ce qu’il chérit le plus au monde, sa famille.

Un excellent film donc, une vraie perle à découvrir bien qu’il faille prendre des pincettes avec la réalité, et qui consacre Donnie Yen comme acteur de premier plan, bien que celui-ci n’est jamais démérité avec des œuvres fort estimables comme Spl.


Encore une fois, et c’est là le point amusant du film, l’ombre de Bruce Lee plane sur le film parce que c’est par lui que Ip Man a accéder à un statut de légende. Il est d’ailleurs présent lors des images d’archives à la fin du film.

 

Bonus : Le trailer, puis un extrait de Ip man !

Partager cet article

Repost 0
Published by Bastien AYALA
commenter cet article

commentaires

Philou 28/09/2013 08:42

Article très sympa, mais..... la syntaxe, la structure et l'orthographe... svp!!! C'est vraiment dommage de ne pouvoir profiter pleinement de la rédaction de ce texte.

Pierre 12/04/2009 15:17

Excellents les extraits de ce film, il cartonne !