Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 août 2012 1 13 /08 /août /2012 06:40

Cannon Films

Cannon group semble s’envoler ! En tout cas, telle est sa communication dans ces années que l’on appelle, rétrospectivement, les années frics ! Si la Cannon essuie des bides sévères, notamment les films d’auteurs, les projets les plus commerciaux de la firme mordent aussi la poussière tel que l’onéreux Lifeforce de Tobe Hooper. Il semble que la véritable vocation commerciale de la firme soit ses productions de ses actions stars (Chuck Norris, Charles Bronson et le nouveau venu Michael Dudikoff).

 

image074.jpg

Mais dans sa volonté de croitre, et de le faire savoir, Cannon opère le deal qui aurait logiquement dû enfin la hisser de la cour des très grands : la méga star de l’époque, Sylvester Stallone, est engagée et payée 13 millions de $ par film pour un forfait de deux productions. Le record de l’époque ! Comme toujours, à côté des grosses machines à cash, on trouve des films d’auteurs qui semblent avoir été produit pour assurer la respectabilité artistique de la firme.

otello.jpg

Nous avons donc Salomé de Ken Russel ou Otello de Franco Zeffirelli et encore le dernier film d’André Konchalovsky, Duo pour un soliste.

 A côté de ces productions assez bien nanties, nous avons toutefois un remarquable petit nanar nommé América 3000 qui faisait sacrément tâche ! Cobra réunissait les responsables du mega carton Rambo II, George Pan Cosmatos et Sylvester Stallone pour une histoire bien simple ou, pour être honnête, bien stupide !

13417__x400_cobra_1986_poster_01.jpg

 

Le film rapporte 60 millions de $, soit la moitié de ce que les prévisions les plus optimistes laissaient alors entendre. Au terme de ce rapide bilan, on peut convenir que la Cannon peine à s’installer définitivement comme une concurrente sérieuse aux majors et il semble que la firme ne soit douée, commercialement s’entend, qu’à offrir de séries B d’action de luxe tant les scénarii de ses films versent dans une certaine facilité…pour ne pas dire même une stupidité ! Mais un certain événement de l’année à venir va mettre un terme vigoureux aux ambitions et à la croissance démesurée de la firme de nos si ambitieux duettistes...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bastien Ayala
commenter cet article

commentaires

Zaïtchick 16/08/2012 20:03

J'ai dû voir le second - en fait, le premier, donc - sur Canal+. Série B-bête.

Bastien 16/08/2012 17:33

Oui ! Joseph Zito a fait un psychokiller qui a bien fonctionné au boxe office, Rosemary's killer, et cela lui permit d'être embauché par Golan pour les Missing in action.

Par la suite, il fit le Scorpion rouge avec Dolph Lundgren puis il disparut des radars.

En ce qui concerne les Missing in action, j'ai appris que les deux premiers auraient été tournés ensemble mais qu'on préféra sortir d'abord le second à la place du second (qui du coup, est sensé
raconter l'origine).

Ce fut en tout cas le premier succès de Chuck Norris, de l'ordre de 20 millions de $ au boxe office nord américain.

Franck Jammes 15/08/2012 23:43

Zito, c'était les Missing in Action avec Norris, non ?

Bastien 15/08/2012 18:59

Oui ! Il y avait un paquet de scripts et, parmi ceux-ci, Peter Parker se transformait simplement...en araignée !

Joseph Zito était l'un des réalisateurs pressentis. Je ne pense pas qu'on ait manqué grand chose !

Franck Jammes 13/08/2012 15:57

ça c'est du teaser. C'est vers cette époque que la Cannon avait annoncé son intention de produire Spider-Man.