Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 00:13

logo

Le relaunch de Captain Marvel en 1987 est, de l’avis de la critique et des fans, un échec.

La version de Roy Thomas, de même que les dessins de Tom Mandrake, ne convainc pas le moindre fan. Pourtant DC comics a enfin acheté le personnage et les droits de l’univers Shazam ! a Fawcett et il est plus que temps que de mettre fin à une situation erratique pour Captain Marvel. Si le personnage est bel et bien intégré à l’univers DC, il y a un flottement dans son origine de même que Miss Marvel et Captain Jr. Les personnages sont bien présents, ils interviennent de temps à autre, mais il ne faut pas trop regarder scrupuleusement la continuité des personnages et leur cohésion par rapport à DC comics. La firme historique se devait de reprendre la main. Elle se devait d’offrir enfin un traitement digne du troisième plus grand super héros de l’âge d’or.

Ce sera chose faite avec la participation active et passionné d’un nom du comics books qui laissera sa marque sur le personnage… Il s’agit de Jerry Ordway !

jerry.jpg

 

Jerry Ordway était un enfant qui dévorait et adorait à la fois les comics mais aussi les super héros qui s’y débattaient. Jeune, il s’amusait à redessiner les personnages qu’il aimait tant, ceux de Marvel comics en l’occurrence et ironiquement. Après une formation de dessinateur classique dans sa ville de Milwaukee, il devint typographe mais l’envie de devenir dessinateur de comics, un grand pas restait quand même à franchir, le taraudait.

star.jpg

Après quelques dessins publiés dans les fanzines, dont les premiers dataient de 1969, Jerry Ordway se rendit en 1980 à une recherche de nouveaux talents organisé par DC comics. Son trait plu, si bien qu’il eut une promesse de travail qui lui permit de poser un premier pied dans la firme alors en recul créatif et commercial par rapport à Marvel comics qui la devançait dans presque tous les domaines. Jerry Ordway alterna ses deux travails, mais il fut encreur à plein temps, ce fut la fonction qu’on lui assigna pour ses débuts, dés 1981.

infinity-inc.jpg

Puis, à travers des participations remarquées ici ou là et de plus en plus nombreuses, Jerry Ordway dessina L’ESCADRON DES ETOILES puis INFINITY INC, avec aux scenarii Roy Thomas, qui fut assez remarqué et dont un certain Todd MacFarlaine prit la relève. Jerry Ordway encra un temps John Byrne sur son excellent run des quatre fantastiques mais c’est surtout chez DC comics que notre artiste développa son talent.

ff.jpg

Jerry Ordway fut associé à George Perez pour le grandissime CRISIS ON INFINITE EARTH dont il encra les planches. Là-dessus, on lui confia la destiné graphique d’un des trois titres dédiés à Superman, sachant que John Byrne reprit à partir du numéro 1 le titre SUPERMAN et qu’il s’occupa aussi un temps d’ACTION COMICS. On peut donc convenir que la carrière de Jerry Ordway prit un essor assez rapide, sachant que la qualité de ses travaux fut saluée par ses pairs, qui le courtisaient en tant qu’encreur, mais aussi par les éditeurs qui le voyaient en tant que dessinateur très compétent !

qqop46.jpg

Outre sa participation à SECRET ORIGINS 1, qui reste l’un de ses travaux préférés, Jerry Ordway a aussi été retenu pour le graphic novel dédié au premier film de Batman, qui fut alors un méga carton  planétaire ! Mais Jerry Ordway, qui hérita à la fois des dessins mais aussi des scenarii suite au départ de Marv Wolfman, semblait quelque peu se lasser du personnage de Superman. On lui adjoint Tom Grummet, un nouveau au style prometteur et dynamique pour la partie graphique. Honnêtement, les titres Superman après le départ de John Byrne furent assez plats, tièdes et pour tout dire, médiocres…

batman.jpg

Le personnage était presque redevenu dans la situation qu’il avait connu avec CRISIS, c'est-à-dire terne et fastidieux à lire. Ce fut pourtant Jerry Ordway qui, au cours d’une des réunions annuelles mises en place par l’éditeur Mike Carlin qui cria à la cantonade après qu’on Carlin eut demandé si quelqu’un avait une grande idée pour secouer le titre, de le tuer.

Superman-75-a.jpg

Tout le monde rigola un bon moment mais, quand les esprits furent enfin  apaisés, chacun réalisa que oui, c’était une très bonne idée de tuer Superman ! Il s’en suivit à la fois l’un des plus grands coups publicitaires de l’histoire des comics, dont l’exposition médiatique fut sensationnelle, mais aussi un record de vente  pour DC comics avec prés de 3 millions de comics vendus pour le fameux no 75 du titre Superman, que ce soit la version régulière ou l’assez intéressant et riche en gadget exemplaire noir de ce même numéro avec poster, brassard noir, carte, timbres…pour 2,50 $ seulement !

Superman-75.jpg

Le retour de Superman, également très bien mené dans l’arc REIGN OF THE SUPERMEN, fut un succès commercial qui permit à Superman de, situation très exceptionnelle, de devenir un hit du moment, un titre hot ! Cela ne durera pas une fois son retour amorcé… Le gimmick de la mort d’un personnage, inventée à l’encan par Jerry Ordway est devenu un cliché des comics, mais il fut alors un coup de tonnerre dans le monde des comics qui éclaboussa les médias allant même jusqu’à devenir un article dans le très sérieux TIME MAGAZINE ! Qui dit mieux ?

wildstar1.jpg

Pendant ce temps-là, Jerry Ordway était parti tenter sa chance avec son compère Al Gordon pour tenter de surfer sur la vague Image Comics avec un nouveau personnage « In your face » violent et graphiquement attrayant afin de profiter des fruits de cette nouvelle tendance. Ce fut donc le titre WILDSTAR qui ne dépassa pas quelques numéros tant le résultat fut bancal…Comment expliquer cet insuccès relatif alors que les titres infectes de Rob Liefeld se vendaient en centaines de milliers d’exemplaires ? Jerry Ordway n’était tout simplement pas une star…

poster.jpg

Mais notre artiste revint chez DC comics, un éditeur fidèle avec ses artistes, qui lui réservait un joker en la personne de Captain Marvel… Justement, Jerry Ordway allait proposer son plus beau travail !

images.jpg


Partager cet article

Repost 0
Published by Le Royaume des Avis
commenter cet article

commentaires