Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 17:05

Après des problèmes informatiques, ils sont sans fin, je peux continuer la suite du programme avec la reprise du cycle dédié à Frank Cho puis, normalement, Mr Manatane.

Le site était donc en semi-sommeil, je le regrette mais on repart dès cette semaine avec, cela a toujours été le but, des articles de fond sur des sujets de plus en plus variés et qui ne sont que faiblement portés sur les news.
movie Green Lantern Teaser by joshwmc

Tout d’abord, en préambule, un petit trailer de fan sur Green Lantern.

Si le personnage de DC comics était d’abord une habile variation du mythe d’Aladin, la bague remplaçant avantageusement la lampe et son djinn, ce n’est que la version de l’âge d’argent qui a permis d’étendre l’univers sur un plan cosmique.

h1615.jpg
Passé les aventures de Neal Adams et de Denny O’Neil, un sommet du comics, le titre s’est mis à ronronner sans jamais plus retrouver de sommet.

Il est toutefois à considérer deux visions qui ont proposé des éclairages intéressants. Celle de Steven Englehart qui a plongé Hal Jordan dans des aventures cosmiques tout comme un one-shot, assez peu connu, de John Byrne et Larry Niven nommé Ganthet’s tales qui offrent des visuels très intéressants de ce que pourraient donner les aventures des Green Lantern, au summum de leurs possibilités.

Au lieu de cela, nous avons eu des aventures redondantes, sans sel ni intérêt où Hal Jordan était bêtement un mécano chez Ferris air…

lantern13.jpg
Un autre scénariste réputé, Ron Marz, a repris le titre après l’extinction du corps dans le fameux Green Lantern 50 qui voit Hal Jordan sombrant dans la folie. Une bonne idée (de l’éditeur ?) et qui vit l’arrivée et l’émergence d’un successeur, Kyle Rayner.

A mon sens, ce fut une litanie de banalité que commit ce scénariste, un niveau moyen mais sans plus qui passe à côté du potentiel. Bof, bof…


Mais Geoff Johns est l’un des meilleurs créatifs qui soit venu chez DC, une perle capable de puiser dans un personnage maltraité sa substance initiale, son potentiel, pour enfin proposer LA version qui s’impose.

corps.jpg
Je lui tire encore mon chapeau pour s’être occupé du cas Hawkman, une arabesque sans fin depuis la fin de Crisis, pour en proposer un redémarrage qui demeure convainquant.

Avec Green Lantern, il a totalement perçu le potentiel de la série en offrant des sagas épiques et passionnantes. Si vous ne suivez pas les DC universe, vous ne savez pas ce que vous ratez !

La Sinestro war a élevé Green Lantern au niveau qu’aurait dû être la première trilogie de Star Wars, ni plus, ni moins !

green-lantern-concept-art
A la limite, 22 pages par mois ne suffisent pas à Geoff Johns et il a assez de matière, de personnages, d’intrigues, de dramaturgie pour produire beaucoup plus !

En tout cas, ce film de Green Lantern se doit de respecter sa vision et de proposer une alternative crédible aux fans de Star Wars. S’il parvient à toucher le grand public, il serait intéressant de voir une partie des fans de la saga de George Lucas rejoindre les rangs de ceux de Green Lantern et nous, fans de ce comics, nous aurions vu juste !

movie_LegionPoster.jpg
Sur un tout autre sujet, je vous invite à regarder un excellenttrailer, celui de Légion qui a l’air prometteur. Si les idées de la lutte du bien contre le mal ont déjà été abordé dans les comics autant qu’au cinéma, citons au hasard Prophecy, Légion a l’air prometteur à la fois dans la vision du conflit qu’il propose et son aspect bourrin.

Wait and see…

Au fait, et pour conclure, excellente année 2010 !

Partager cet article

Repost 0
Published by Bastien Ayala
commenter cet article

commentaires

Pierre 14/01/2010 16:36


Un retour en grande forme ! Bravo et continue à nous impressioner.