Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 07:32

8ème partie.


Steve Ditko se retire du comics grand public en 1998, il ne travaille désormais plus que pour son compte. Quel bilan tirer de sa (grande) carrière ? Pourquoi n’a-t-il- pas été davantage porté aux nues malgré la qualité de son travail ? Restera-t-il définitivement le co-créateur de Spider-Man malgré la somme de son œuvre ?

La réponse que l’on peut apporter ne prend du sens que si on étudie un peu de plus prés le caractère de l’homme, et cela demeure assez surprenant.

53.jpg
Rappelons quand même quelques faits assez marquants.

Steve Ditko a souffert de problèmes liés à la tuberculose qui l’ont certainement coupé quelques temps d’une interaction sociale forte. Il a toujours fait preuve d’une grande intégrité artistique même si celle-ci demeure assez mystérieuse pour ses pairs et ses collègues de travail. Ainsi Stan Lee, selon ses dires, n’a jamais appris clairement pourquoi Steve Ditko était parti en plein succès de Spider-Man. Peut-être Stan Lee aurait tenté, fidèle à ses habitudes, d’aplanir les angles ?

sd10charluc7.jpg
Ce qui est certain, c’est que Steve Ditko est devenu un adepte du philosophe Ayn Rand nommé l’objectivisme qui mêle : « individualisme moral, ultra rationalisme et libertarisme.»  Steve Ditko devient donc intransigeant, il n’hésite pas à se fâcher avec ceux dont le comportement l’hérisse, et les faits de ce type semblent être nombreux.

Sa communication envers autrui semble être assez compliquée, parfois houleuse et l’auteur s’isole de plus en plus. Il demeure extrêmement pointilleux sur le papier, l’impression, les couleurs ou encore d’autres motifs du même type.

d.jpg
Stan Lee devait retravailler avec lui au début des années 90 pour la ligne 2099 et les deux hommes se retrouvèrent, assez émus. Il fut question d’entreprendre un nouveau titre ensemble mais cela ne se fit pas.

On rapporte également que Steve Ditko aurait mal pris l’assertion suivante de Stan Lee : « Pour ma part, j’ai toujours considéré que Steve Ditko était le Co-créateur de Spider-Man » L’acception du verbe considéré signifiait, pour Steve Ditko, qu’il résultait d’un jugement, d’une appréciation, et non d’une vérité objective. Aussi il est assez probable que Steve Ditko éprouve quelque ressentiment envers son ancien Co-créateur.

 sd16awod6.jpg

Steve Dikto dessine encore et toujours pour des petites publications de son cru, experimentales, qui ne sont disponibles que par V.P.C telles que Not again, Dikto. Il est associé à son homme de confiance, Robin Snyder, et les deux hommes vendent leurs fascicules par correspondan ce, sur le net, dans une démarche que l'on peut raisonnablement qualifier de small press !

sdagain.jpg

 Là est une des clef pour appréhender, à mon avis, le caractère de Steve Ditko : le dessin est un art, un accomplissement, et les comics ne furent qu'un travail. Dikto s'y devoue encore et toujours, comme si l'artiste n'avait pas fini d'explorer son art. Ainsi, Dikto est bel et bien un authentique artiste... du neuvième art !

Encore une fois, la notion d'intégrité artistique demeure chez cet artiste que l'on dit éloigné du monde des comics, à qui il a superbement tourné le dos malgré son aura légendaire.

Witzend_MrA_ByDitko.jpg

Il est à noter que Dikto a travaillé sur 3 personnages qui se ressemblent beaucoup. Que ce soit The Question chez Charlton, Mr A sur Witzend ou encore The Mocker pour lui-même, le thème du personnage de justicier intégre à ses convictions demeure un thème récurrent chez Dikto, et très probablement une façon d'appréhender la société !

sd13mockxy3.jpg
Il est également dit, cela demeure aussi à considérer, que le style de Steve Ditko demeure moins soigné qu’autrefois, dans les années 50/60, que l’artiste livrait souvent un travail inégal, en dessous de ce qu’il pouvait livrer autrefois et cela l’a également desservi…envers les fans ! Certains observateurs, d’ailleurs, parlent ouvertement de gâchis.

Steve Ditko demeure une légende, certes, mais il a surtout connu un âge d’or où ses travaux rivalisaient en intérêt avec Jack Kirby !

90.jpg
Il y aurait aussi cette légende qui dit qu’un fan ou journaliste français serait venu chez lui pour l’interviewer mais que cette interview se serait faite…par l’interphone situé au bas de chez lui ! Je me suis toujours demandé si ce journaliste était Guillaume Laborie ?

On a encore rapporté que subsistait chez lui des planches originales de ses Spider-Man, parfois déchirés au cutter mais qu’il considérait comme une histoire ancienne sans guère d’intérêt, malgré l’argent que pourrait lui procurait leur vente !

On ne sait pas non plus s’il a demandé des royalties relatifs à l’exploitation de Spider-Man, ce qui lui permettrait de vivre aisément ! Encore un mystère autour de Steve Ditko…

Return_of_the_Question.jpg
Enfin, et pour conclure sur le cas Steve Ditko, il n’existe que 4 ou 5 photos de lui, peu d’interviews (une avec Alan Moore circule sur youtube).

Notre homme refuse de près ou de loin toute interview malgré le fait qu’il a dû être très souvent sollicité grâce au succès du film de Spider-Man !

Il y eut aussi ce documentaire de la B.B.C 4, à la recherche de Steve Dikto, où Neil Gaiman partait à la recherche de l'artiste...peu enclin à communiquer !

Il pourrait considérer ce personnage comme trop écrasant et ce succès, en définitif, aurait mis dans l’ombre le reste de sa grande et riche carrière de cet artiste aux qualités techniques formidables, maître du réalisme comme de l’imaginaire.

Je suppose, si Steve Ditko prenait connaissance de ces présents articles, il prendrait la mouche sur les conjectures que j’ai établies !

Décidément, retracer la carrière de Steve Ditko est bel et bien un conte de légende et de mystère….

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bastien Ayala
commenter cet article

commentaires