Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 07:03

12ème partie

 

Torchwood première saison est le cas où une série commence sur une mauvaise base, sans direction clairement définie, dont l’équipe a un but obscur et ses membres sont assez mal présentés pour le spectateur. Même si cette série s’est en quelque sorte reprise en cours de route, c’est bel et bien la saison 2 qui va combler ces manques, en se focaliser un peu plus sur Jack Harkness, un élément de son passé va lui pourrir l’existence(s) et atteindre l’équipe toute entière.

2x01KissKissBangBang-00264.jpg


Le premier épisode, LE RETOUR DE JACK, voit Harkness revenir après s’être remis de sa pénible et douloureuse confrontation avec le diable. Mais un premier élément de passé surgit, quelque chose d’instoppable pour son équipe démunie qui, au mieux, les fait tourner en bourrique et, au pire, les mets en dangers mortels.
Cet autre policier intergalactique, le très rock n’roll John Hart, était un ancien amant d’Harkness et il va falloir le déjouer par la ruse…
Un bon épisode, solide et amusant, qui introduit un antagoniste à la fois fun et mortel.

Torchwood22.jpg


ALIEN MORTEL possède un ton nettement plus grave.
Une femme absolument normale se révèle en fait être un alien dormant, chargé le moment venu de porter un coup fatal à notre civilisation pour préparer une invasion.
L’intérêt dramatique réside dans le fait que cette femme souhaite se débarrasser  de son état afin de regagner une vie normale, à laquelle elle se raccroche désespérément…
Humains sacrifiés, complot dépassant de beaucoup les intérêts des gens normaux, cet épisode de Torchwood renoue avec un aspect sombre de l’univers du Docteur. Fort bien interprété, ALIEN MORTEL traite de l’irruption de cette face noire dans l’existence des gens on ne peut plus normaux. Un bon épisode qui reprend un peu une histoire d'agent dormant de Philip K.Dick sans la déshonorer.

 

adam.jpg


Les épisodes se suivent et le niveau reste constant, c’est-à-dire élevé.
ADAM, le cinquième épisode, introduit un nouveau membre de Torchwood qui a toujours été là bien que nous l’ayons jamais vu. Il avait pourtant depuis toujours des liens très fort avec les autres membres, la confiance d’Harkness et il est très utile à un détail près : Adam vient juste d’arriver à Torchwood et son  pouvoir consiste à manipuler les esprits. La taupe parfaite ! Aussi, comment s’en débarrasser ?

Torchwood-3.jpg


Les grands changements arrivent, des changements qui mettent définitivement en danger l’équipe telle que nous la connaissons.
Lors du sixième épisode, Owen se fait tuer au terme de l'épisode.

Second mort dans les rangs de l’équipe mais Harkness est cette fois résolu, dans l’épisode 7, à utiliser le gant de résurrection qui causa pourtant un premier mort dans le premier épisode de la première saison…Est-ce que ce sera le bon choix ? Est-ce que Owen acceptera sa condition de non humain, immortel certes, mais dont l’enveloppe humaine est devenue si fragile ?…

adrift08.jpg


Après d’autres épisodes de bon niveaux, ENVERS ET CONTRE TOUS est appelé par l’un de ses anciens collègues resté flic de la rue à enquêter sur la disparition d’un adolescent juste devant chez lui alors que sa mère l’attendait.
En enquêtant, Gwen Cooper se rend compte que ce type de disparitions inexpliquées furent très courantes à Cardiff et que cela remonterait dans le temps. Décidée à agir pour retrouver ces disparus, elle se rend compte que son enquête est bloquée à l’intérieur de Torchwood.
Dans ENVERS ET CONTRE TOUS, on en apprend davantage sur la vraie raison d’être de Torchwood qui n’est pas un organisme d’enquête comme X-Files.
On apprend aussi que cette fameuse faille, qui relâche souvent des monstres dangereux pour l’homme, des artéfacts aliens comme le gant de résurrection ou même des aliens absorbent parfois des humains pour les faire passer d’un autre côté.
Un épisode dramatique qui renforce la spécificité de la série.

2x12Fragments-HQ-00007.jpg


Nous arrivons donc à l’épisode 12, FRAGMENTS, qui piège les agents de Torchwood dans une usine abandonnée qui explose sur eux. Prisonniers, chacun des agents se remémore, avant de peut-être mourir, pourquoi ils sont arrivés à Torchwood et quelles furent leurs motivations.
Un bon épisode, qui utilise la structure narrative du Flashback et qui dévoile enfin la fondation de Torchwood. Mais cela n’aurait été il pas plus judicieux de le faire pendant la première saison ?

2x12Fragments-HQ-01246.jpg


L’épisode final de la saison, LA FAILLE, voit le retour de John Hart du premier épisode et ses objectifs sont précis : soumettre Jack Harkness ou Cardiff sera rayée de la carte…à jamais !
LA FAILLE dévoile surtout une partie du passé de Jack Harkness, une partie du passé qui lui revient brutalement en pleine figure et qui cherche à se venger, définitivement.
Cette fois-ci, des membres de Torchwood pourraient y trouver leur destin final et, au terme de cette menace, l’équipe ne sera plus jamais la même !

353736.jpg


La saison 2 de Torchwood a finalement révélé les ressorts, la direction de la série et ses personnages principaux sont enfin dévoilés afin d’être attachants.
Presque dommage que certains d’entre eux ne seront pas de la fin du voyage mais, encore une fois, l’aspect émotionnel de leur caractérisation et de leur terme nous permet de le regretter. Le showrunner, Chris Chibnall, a finalement fait du bon travail en vitalisant cette série très, très regardable dont le niveau des épisodes demeure bien plus regardable que la première saison. On en redemanderait presque si ce n’est que Chris Chibnall part pour d’autres horizons laissant la série amputée de ses membres, quasiment détruite, bien que le problème de la faille soit réglée.
Aussi, tout reste à reconstruire, ce sera le multi super occupé Russel T.Davies dont l’emprunte créative pour le tout premier épisode n’était clairement pas le meilleur épisode de Torchwood, loin s’en faut.
Pourtant, la saison 3 de Torchwood sera un cru absolument exceptionnel !

tlogo-copie-1

Partager cet article

Repost 0
Published by Bastien Ayala
commenter cet article

commentaires