Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2013 5 17 /05 /mai /2013 08:49

 

Suite précoce du premier opus sortie la même année, à savoir 2012, l’agent Carl Hamilton repart déjà pour une nouvelle mission, plus personnelle cette fois, pour un prolongement de l’univers pour le moins crédible de notre espion suédois.

hamilton2onlinehdtekpar

Après une tentative d’assassinat d’un groupuscule de type Al-Quaïda qui a lieu en Suède, le chef de ce réseau basé au Moyen-Orient rumine sa vengeance et cherche le meilleur angle qui soit pour porter un coup à l’image de la Suède, jusqu’ici résolument neutre. Cette occasion se présente lorsque la jeune cheftaine d’un des deux services secrets du pays affirme sa volonté de protéger la Suède et ses enfants de la menace terroriste. Or, cette femme a précisément une jeune fille en bas âge…Elle est donc enlevée et le message terroriste a parfaitement atteint son but : frapper l’opinion public suédois et internationale avec cet événement de grande ampleur.

photolvh


Mais cette jeune fille a pour parrain Carl Hamilton qui, depuis qu’il a perdu sa propre famille, a précisément reporté tout son amour paternel sur elle. Il va donc entreprendre une opération de sauvetage difficile, dans un jeu où les services secrets d’autres pays ne voient pas forcément d’un intérêt positif le fait que Carl Hamilton remonte une filière où certains savent, et seraient même mouillés. Quasiment seul ou presque, Hamilton va donc affronter bien plus d’ennemis que sa cible désignée pour secourir sa filleule.

photohamiltonintheinter2-copie-1


Malgré un scénario qui cible un peu trop l’environnement immédiat de l’espion, et donc qui joue sur une raison personnelle, Hamilton parvient à faire jeu égal, voire même bien mieux, que les récents et surcotés films de l’agent 007 avec une intrigue sèche, de l’action brute, dans l’univers feutré du monde des espions dont certains gouvernements auraient des intérêts multiples et contradictoires qu’ils entendent préserver dans l’ombre. Là est d’ailleurs la grande force de cet opus, qui vient de la justesse du contexte dévoilé puisque l’auteur des romains d’Hamilton, Jan Guillou, a une intime connaissance du contre-espionnage et même de certains grands de ce monde. Au grès de ses fréquentations personnelles avec ces derniers, et de leurs confidences, il a même déjà écrit dans ses romains des faits…qui se sont produits après parution !

photo3ug

 

Voilà encore une différence entre James Bond et Carl Hamilton, le premier se réclame d’une certaine crédibilité, le second évoluant carrément dedans la réalité. D’ailleurs, sans avoir un budget fabuleux, notre film semble presque en montrer autant que ceux que l’espion -friqué- britannique. Une belle performance, quoique légèrement moins intéressante que le premier volet, de notre vif espion qui joue, dans cet opus, contre différents services espionnages, en plus de ses ennemis désignés, bien décidés à avoir sa peau coûte que coûte.

photo4fp

Partager cet article

Repost 0
Published by Bastien
commenter cet article

commentaires

anonyme 06/09/2016 13:08

Vive le cinéma .

levraisylvaininri 06/09/2016 13:07

Aujourd' hui la personne assise qui à mis du pain sur le plateau de maestro Henri c est que le second enfant biologique de maestro henri et maestro henri à gagné et t inquiete pas complètement maestro henri

anonyme 20/06/2016 21:45

Sylvain inri il ne faut pas mettre des commentaires Comme ça .

sylvain inri 20/06/2016 21:43

Bruno bardet à jamais excister et Bruno bardet a jamais excister .

sylvain inri 20/06/2016 21:40

Bruno bardet n avait jamais excister et Bruno bardet n exciste pas et Bruno bardet n existerat jamais