Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2008 2 09 /09 /septembre /2008 08:00

Puisque les chaînes françaises ont tendance à rediffuser certains programmes, en vérité les mêmes, vous avez sûrement vu ce logo quelque part en bas d’un générique d’une série télé. Pas de n’importe quelle série télé, une bonne série télé innovante et britannique qui ont amusé notre jeunesse. Le Saint, Chapeau melon et bottes de cuir, Amicalement vôtre, le Muppet show ou encore Destination Danger ou le Prisonnier. ITC est indiscutablement un acteur majeur qui a su produire et proposer des séries et des films de grandes qualités. Retour sur une compagnie de production qui mérite toute votre attention !

ITC, acronyme de Incorporated Télévision Compagny fut fondée en 1954. IL s’agit d’une nouvelle structure de production qui était conçue pour être indépendante des chaînes de télévision. Une sorte de prestataire indépendant qui est mis en compétition avec les chaînes anglaises. ITC se devait donc d’être compétitive et elle l’était.

Le but d’ITC était donc de produire des programmes rentables qui puissent s’exporter dans le monde entier. Les visées d’ITC étaient donc de fournir des programmes dans le reste du monde, en concurrence avec les américains. Des succursales furent donc crées et les séries ITC furent donc proposées dans le monde, dont des endroits surprenants. Amicalement vôtre fut ainsi vendu en Russie sous le titre…Des deux !

ITC a produit dans les créneaux porteurs que ce soit dans le cinéma ou la télévision. Le chiffre d’affaire de la société fut conséquent, ITC fut une vraie réussite. ITC avait ses propres studios, à Elstree et on retrouve ici et là quelques menues similarités dans certains shows des années 60 et 70.

ITC parvenait remarquablement bien à s’imposer dans tous les genres porteurs. La mode était aux espions dans les années 60 ? Le Saint, Destination danger ou encore le Baron vinrent répondre à la demande. Le Prisonnier fit mieux encore en créant une des toutes meilleures œuvres, tout support confondu.
Les programmes pour enfants étaient porteurs ? ITC produisit quand même quelques séries fantastiques d’une qualité qui semble maintenant inaccessible avec les séries de Gerry Anderson, les Thunderbird, le Muppershow, Joe 90, Supercar...

La SF était un créneau à la mode ? ITC se lança dans le fameux Cosmos 1999 qui divise encore aujourd’hui les fans mais qui dont on se souvient presque tous.

Pour la partie films, la branche cinéma de télévision produisit quand même des films qui sont remarquables comme Dark Cristal, la grande menace, la série des beaux-pères, la Compagnie des loups, la dernière sirène, Saturn 3, ces étranges garçons venus du Brésil, Capricorne one…Bref, des films de qualité qui n’ont pas d’équivalent de nos jours dans les productions américaines, toujours plus dociles à simplifier les intrigues pour plaire au plus grand nombre.

ITC a ralenti son activité dans les années 80, le secteur télévision n’était plus aussi florissant et hélas, il semble que la société gis dans ses cendres. La raison ? Probablement un défaut au niveau du management qui n’était plus capable d’allier concept et créateurs de talent. Si des estimables créateurs comme Brian Clemens ou Gerry Anderson sont des auteurs et des producteurs de légende, leurs successeurs se sont montrés trop technocratiques et pas assez artistiques. Quel dommage !

ITC s’est finalement effondré et une bonne partie de son catalogue fut vendue à la MGM. Quand on voit le grand film que la firme au lion a produit, Basic Instinct 2, on se dit que l’ère de gloire d’ITC est définitivement une addition de talents et une période lointaine !

Partager cet article

Repost 0
Published by Bastien AYALA
commenter cet article

commentaires