Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2008 1 13 /10 /octobre /2008 08:00

4ème partie 


Les Vengeurs, puisqu’il s’agit de ce groupe, n’a jamais été un groupe de catégorie A. C’est en effet étrange mais le titre a été délaissé assez vite par Stan Lee et Jack Kirby pour se retrouver dans des mains moins expertes (de toute façon, Lee & Kirby représentent le summum de leur époque). Idem pour la constitution du groupe, on passe des figures de proue de l’éditeur à une composition moins glorieuse : Œil de Faucon, Vision, La Sorcière Rouge, Vif Argent…
Que des personnages qui n’ont pas eu assez d’envergure pour voler de leurs propres ailes.  

Mais le titre a quand même vécu de belles périodes : la première de Lee/Kirby, la guerre Kree/Skrull de Neal Adams et Roy Thomas, David Micheline/John Byrne/George Perez mais surtout, sur la plus grande période du titre Roger Stern/John Buscema.
Bien sûr, cette liste m’est personnelle et vous pouvez à loisir ajouter votre tandem créatif préféré.


Chuck Austen a suivi pour reprendre les rênes du titre d’un Goeff Johns en partance pour DC mais il n’a pas fait long feu non plus. Un cas unique ce Chuck Austen : il a joui d’un crédit immense de la part des éditeurs mais ce capital s’est assez vite envolé. Il est vrai que son style était assez verbeux et il privilégie plutôt les relations entre personnage que l’action. Bref, on croirait parfois lire du Chris Claremont, celui des mauvais jours.
Chuck Austen s’est donc vu retiré ce titre ainsi que toutes autres commandes chez les deux grands, bizarre comme carrière…  

Joe Quesada a pour volonté de rénover les titres phares de Marvel en assignant, si possible, un grand créateur sur chaque série. Ce sera donc Brian Michael Bendis qui sera choisi à la tâche.
Etonnant à premier abord pour un auteur qui semble exceller dans le polar. Certes mais Brian Michael Bendis est un auteur doué dans de multiples formes de narration. Avengeurs en sera une preuve éclatante !  

Le processus résulte d’un brainstorming intense avec l’éditor Tom Brevoort, un éditor respecté des artistes comme du management, ce qui demeure somme toute assez rare chez Marvel !
Brian Michael Bendis, lui et Quesada se réunissent pour tenter de refonder la série et lui donner de nouvelles bases. Le postulat est le suivant : il faut mettre les « big guns » de Marvel dans la série comme l’a fait en 1996 DC avec succès dans la JLA.
Tom Brevoort est contre, il pense que les personnages « secondaires » font le charme et l’âme de la série mais il ne l’emporte pas.   


Les épisodes se succèdent, avec au début un David Finch assez inspiré. Intéressant que le parcours de ce enfant de Top Cow. Certes, Marc Silvestri l’a formé mais il l’a quitté pour mener sa propre carrière qui le mène à ce comics de premier plan.
Il a avoué récemment qu’il était miné par des doutes quant à son art, ce qui est à mon sens un lapsus d’artiste qui ne pourra que progresser et nous surprendre par la somme de talents qu’il est prêt à déployer. Je gage qu’il va nous surprendre.   



Partager cet article

Repost 0
Published by Bastien AYALA
commenter cet article

commentaires