Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 07:58

14ème partie

Revenons donc à la série mère, Doctor Who.
La saison 4 s’annonce enfin et le show est un triomphe aussi bien public et critique.
Une nouvelle saison du Doctor, en Angleterre, est guettée comme un événement national. David Tennant triomphe également dans son interprétation du Docteur. Il fait référence, son jeu est splendide et très finement maîtrisé. On le considère même aussi populaire que le cinquième Docteur, le légendaire Tom Baker, et il est devenu une star, autant apprécié pour son interprétation excentrique que pour sa personnalité.
Aussi si cette saison semble au zénith de sa popularité, sera-t-elle mieux servie que la saison 3 aux épisodes si inégaux mais à la fin brillante ?

dwfma-500-722-04.jpg


Tout d’abord, là est la tradition dans la série, l’épisode de Noël considéré aussi épisode zéro voit la venue d’une guest star internationale en la personne de Kylie Minlogue.
LE VOYAGE DES DAMNES nous montre donc un Docteur de nouveau seul, privé de sa précédente partenaire Martha Jones, qui vaque ici ou là pour se remettre de sa grande solitude.
Il arrive et parvient même à s’intégrer à un vaisseau spatial de croisière qui propose à ses passagers le frisson de passer au-dessus de la terre.
D’ailleurs, le nom de ce vaisseau est, en référence à l’histoire terrienne, le Titanic.
Cela est de mauvaise augure car, en effet, des astéroïdes atteignent inexplicablement le vaisseau qui est sévèrement endommagé. Aussi les survivants, dont le Docteur, devront lutter pour leur survie, d’autant plus que les automates chargés de les renseigner se mettent soudainement à vouloir les tuer et que le Titanic, hors de contrôle, risque d’aller percuter la terre…

14609.png


LE VOYAGE DES DAMNES est un très bon épisode spécial du Docteur, excellent même !
Remake spatial de L’AVENTURE DU POSEIDON, il reprend les codes du film catastrophe des années 70 avec quelques différences de taille : il est amusant, palpitant, spatial et il est impossible de savoir qui va mourir ou qui va survivre !
Encore un excellent script de Russel T.Davies, décidément excellent à tous points de vue, et qui demeure fort bien servi par la réalisation comme l’interprétation. 
Un must, et un épisode astucieux qui s’impose pour ceux qui veulent découvrir la série !

Doctor-and-Donna-Series-4--2-.png


La saison 4 débute donc par PARTENAIRES DANS LE CRIME.
Le Docteur, en enquêtant sur terre à propos de personnes qui perdent subitement du poids ne cesse de croiser, sans s’en rendre compte, Dona Noble, la fameuse mariée dans un excellent épisode de Noël.
Justement, Dona Noble le recherche car elle s’ennuie depuis son impossible aventure avec le Docteur. Elle fait le pari que, en enquêtant sur des faits étranges, sa route croisera forcément la route du Docteur.
Ce sera le cas, avec une menace étrange et une adversaire, la Nurse, qui va bien donner du fil à retordre à nos deux héros.
Le ton de cet épisode est léger, enlevé, et sa première partie fait même penser au ton badin des épisodes joyeux des comédies américaines des années 30-40, du type Frank Capra.
Le mécanisme de set-up qui annonce le final de la saison se met en marche. Il s’agit de la très courte apparition de Rose Tyler qui rencontre brièvement Dona Noble à la fin de l’épisode. Que cela cache-t-il ? Mystère…

Doctor-Who-Fires-Of-Pompeii-copy.png


LES FEUX DE  POMPEI constituent un retour dans le passé, avec un mystère à la clef et un sympathique épisode. LA PLANETE DES OODS revient sur le cas de ces extraterrestres rencontrés dans la PLANETE DU DIABLE, lors de la saison 2, et qui offre une intéressante parabole sur l’esclavage. Encore un sympathique épisode, mais qui s’oublie quelque temps après l’avoir vu. A noter, dans cet épisode, les premiers pas d'une jeune actrice de 20 ans nommée Karen Gilian. On la reverra dans la série...

sontaran-artwork-copy.jpg


Les deux épisodes suivants forment un tout, dans la tradition de la série.
LE STATAGEME DES SONATORIANS et DU POISON DANS LE CIEL font revenir une race extraterrestre que nos premiers docteurs, peut-être même le troisième, ont déjà rencontrée. Les Sonatorians sont une race de clones guerriers qui ne cessent de livrer des guerres face à un antique ennemi. Ils sont clonés, élevés et voués à se battre tout en trouvant l’honneur dans une mort martiale.
Leur principale faiblesse se trouve à la base du coup où se trouve leur cordon ombilical.

poisen-sky-artwork-copy.jpg


L’épisode commence avec un nouveau système autonome de navigation pour la voiture qui est suspect. Si suspect qu’une récente ex-compagne du Docteur, Martha Jones, parvient à joindre le Docteur pour l’inviter à superviser les investigations de l’U.N.I.T nouvelle version.

thumb.php.jpg

Ils investissent donc l’usine de construction des systèmes mais ils font choux blancs.
A moins que le noir secret soit habilement dissimulé dans les plus profonds couloirs ?
A moins aussi que le petit génie qui a créée ses systèmes ne soient en relations avec nos Sotorians…Mais pour quel dessein ?
Il s’agit de deux très bons épisodes, mémorables et sympathiques, qui réintroduisent avec adresse ces vieux ennemis du Docteur. Encore des épisodes indispensables et, à mi-saison, la série demeure plus réussie que la saison 3 de l’année dernière.

23629.png

Finissons donc ce tour de piste avec LA LICORNE ET LA GUÊPE.
Le Docteur et Dona Noble ont la curiosité d’aller rendre visite à un des cerveaux le plus brillants de son temps, la distinguée Agatha Christie qui, si elle publie bien des romans à énigme policière, voit son mariage battre de l’aile et qui s’interroge sur l’utilité de continuer à écrire des livres.
Mais un crime, dans la plus pure tradition de ses romans, va l’amener à se liguer avec le Docteur pour confondre l’assassin.
Mais un assassin, dans les aventures du Docteur Who, peut avoir bien des formes !


s4_07_wal_18.jpg


LA LICORNE ET LA GUÊPE est un épisode frais, léger qui joue allégrement des codes du Wodunit. Le Whodunit est la règle de certains romans policiers qui implique le lecteur dans un seul but : confondre l’assassin, le coupable.

23605.png


LA LICORNE ET LA GUÊPE se permet même de faire un peu de pédagogie intelligente en nous rappelant quel était la vie d’Agatha Christie. Celle-ci étant morte en 1976, c'est dire si elle nous est encore contemporaine. D'ailleurs, son petit-fils a salué avec enthousiasme la "participation" fictive de sa grand-mère dans la série, comme un honneur. Voilà qui remet en perspective, pour nous autres français, la notoriété et la perception de la série au Royaume-Uni...

Agatha-Christie-copie-1.jpg

Doctor who renoue donc avec l’un de ses commandements d’origine, faire un peu d’instruction historique tout en distrayant le public. Une mission qui avait été un peu mise de côté bien que cet épisode prouve que l'on peut faire de grandes choses, encore…

Death_in_the_clouds__.jpg


La série 4 tient ses promesses tout en étant différente des saisons précédentes. Le niveau est (trés) élevé sur la plupart des épisodes contrairement à la saison 3. Catherine Tate, dans son rôle loufoque et déjanté, une secrétaire terriblement normale et gaudiche à qui s'ouvre l'extraordinaire, est vraiment terrible ! Fun !
Est-ce que le grand final annoncé, avec le retour de Rose Tyler qui déclenche le compte à rebours, étayé ici ou là par des apparitions presque subliminales, tiendra-t-il ses promesses ? Sera-t-il à la hauteur de l’excellentissime final de la saison 3 ?
A voir ensemble…

 

Bonus : Le trailer de cette saison en v.o !

Partager cet article

Repost 0
Published by Bastien Ayala
commenter cet article

commentaires