Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2010 3 16 /06 /juin /2010 08:38

 

1ère partie

 

Le courtant du genre super héros à l’italienne était donc bien décevant. Certes, les italiens ont retroussé leurs manches et ils se sont engouffrés dans le genre sans complexe mais quasiment tous les films de cette vague était soit manqués, soit indigents. Il y eut toutefois une belle exception qui sortit chez nous en salles, à la fin des années 60 puis régulièrement rediffusée en salles après pour enfin avoir une toute petite sortie en K7 vidéo…

Les 3 Supermen s’illustrèrent comme la meilleure production du genre puisque nos 3 super héros vivent des aventures endiablées sans quasiment jamais de temps mort… Voyons cela.

 

Avant tout, il est préférable que vous voyez la bande annonce des 3 Supermen en cliquant ici !

 

3258__x400_three_fantastic_supermen_poster_01.jpg

Au début du film, nos super « héros » sont deux. Ils investissent une place forte tenue par la mafia dans le but de faire un casse, telle est leur activité, et ils y prennent énormément de plaisir. Or, ils sont tombés dans un piège car ils étaient manifestement attendus !

 

 Arrosés de balles, devant se battre, nos deux lascars s’en sortent avec brio car leurs costumes arrêtent les balles, se qui leur permet de rire aux éclats alors qu’on les mitraille.

 Ils trouvent toutefois un agent plus coriace et plus puissant que d’habitude, un dénommé Brad, véritable colosse du F.B.I qui a monté ce subterfuge pour pouvoir les tester puis les engager.

  7.jpg

Nos duo d’amis refusent et s’échappent à l’aide de sauts incroyables mais Brad va littéralement les pister, les retrouver et finir par les convaincre de s’associer un temps avec eux pour combattre un savant nuisible capable de dupliquer n’importe quoi ou n’importe qui. L’équipe des 3 Supermen, fraichement constituée, passe alors à l'action.

 1.png

Les 3 Fantastiques Supermen ont pour qualité d’avoir su reproduire le rythme des sérails des années 30. Ils se passent toujours quelque chose dans ce film. Presque une scène sur deux est dédiée à la bagarre, au suspens ou à la poursuite.

 

On ne s’ennuie donc jamais dans cette aventure menée à tambour battant et l’équipe elle-même est intéressante.

 Il y a le leader de nos deux fripouilles, Tony qui est distingué et un peu Bondien, puis son acolyte muet mais acrobate hors pair nommé Nick. Ils seront rejoints, à contrecœur, pour les deux premiers par Brad, véritable Hercule, dans une épopée qui vise à arrêter un savant, fou comme il se doit.

 60128.jpg

Une fois que les 3 Fantastiques Supermen débute, le film ne s’arrête pour ainsi dire jamais et on a le droit à de belles séquences bien exubérantes.

  6.jpg

 Aux scènes d’action, les bagarres, les poursuites ou encore les sauts périlleux, se succèdent une charmante séance dansante qui apporte une certaine légèreté ou encore une présentation du repaire des méchants qui est très bondienne.

 

Bref, c’est trépident, parfois même captivant si on est indulgent et que l’on se laisse prendre par ce film dynamique qui multiplie les embûches bien que nos héros gardent toujours leur bonne humeur !

 0.jpg

 

Nos cascadeurs italiens ne savent pas pratiquer les arts martiaux ? Qu’importe ! Ils vont se lancer dans des chorégraphies endiablées grâce aux meilleurs cascadeurs du circuit.

 

tres-superhombres.jpg 

 

 D’ailleurs, les bagarres annoncent de quelques années les pugilats de Bud Spencer et Terence Hill tant il sont frais et dynamiques. Il faut quand même voir le saut ahurissant de Aldo Canti qui saute d’une fenêtre pour rebondir sur l’avant d’une voiture. Jamais les enfants n’avaient vu cela car cette cascade est l'une des plus folles jamais vue sur grand écran !

 commissar-x.jpg

 

Derrière cette réussite du genre, la seule pour les super héros italien, il y a l’excellent Gianfranco Parolini. Cinéaste italien né en 1930, Gianfranco Parolini se distingue essentiellement de ses collègue par une grande propension à rendre ses films dynamiques et toujours funs à regarder. Le rythme, l’action, le mouvement demeurent des éléments parfaitement assimilés chez ce maître de l’action qui n’a pas toujours eu les moyens ou les films qu’il méritait pourtant.

  yeti

Gianfranco Parolini a réalisé les inédits Sartana, des péplums ou Hercule, et cette fameuse car inédite série des Commissaire X avec justement Brad Harris et Tony Kendall. Gianfranco Parolini va souffrir de la crise italienne du cinéma et il ne va s’illustrer une dernière fois sur un film ridicule, le Yéti géant d’un autre monde, qui copie le King Kong de Dino De Laurentis.

 

brad.jpg 

 

Une copie d’un film déjà ridicule donnera invariablement un film ridicule ! Dommage pour ce maître de l’action qui a du lutter pour tourner, lutter contre des productions indigentes qui lui proposaient des concepts ringards ou indignes de ses possibilités.

 brad_harris.jpg

 

 

Brad Harris, notre premier Superman qui n'est que toléré par les deux autres, est un ancien universitaire qui s’est blessé durant ses études au football américain. Pour se remettre d’une blessure, il s’est mis aux haltères qu’il n’a jamais laissé par la suite !

  Hercule-se-dechaine.jpg

Héros de péplum italien, notamment ce Hercule se déchaîne où il terrorise Serge Gainsbourg qui prend un malin plaisir à admirer les instruments de torture de ses geôles, Brad Harris va parcourir les années 60 en tête d’affiche pour des rôles essentiellement voués au cinéma Bis.

Berova.jpg

 

Il a d’ailleurs épousé une des (superbes) reines des péplum,Olga Schoberová, avec qui il eut une fille. Chose étonnante en ce qui concerne Brad Harris, les dernières photos que nous avons vues de lui nous le montrent toujours dans une grande forme (alors que son épouse semble vraiment défraîchie !).

  Kommissar_X_Tony_Kendall_with_gun.jpg

 

 

 Tony Kendall est le leader de cette équipe hétéroclite.

Il incarne donc le beau gosse un peu tête en l’air qui estime que s’habiller en super héros pour faire des tours pendable est cool !

  66-84a.jpg

 

Tony Kendall a également traversé ces années 60 dans des premiers rôles, notamment celui de l'espion S3S ou encore le Commissaire X avec déjà à ses côtés Brad Harris. Beau gosse, il a décroché des têtes d’affiches sans problème bien que les critiques n’aient pas retenu chez lui de grandes qualités d’acteurs. Il est vrai que ces mêmes critiques aimaient bien pilonner le cinéma bis quand elle ne l’ignorait pas.

  3.jpg

Tony Kendall nous a quitté en novembre 2009 et il aura joué dans des films très hétéroclites telles ce retour des morts-vivants, en 1973 d’Amrando de Ossorio, qui demeure bien sympathique, comme toute sa carrière d’ailleurs.

 

 

 2671828365_e6fa389c1a.jpg

 

Le troisième superman muet et acrobate est joué par Nick Jordan, alias Aldo Canti.

Aldo Canti était un excellent cascadeur acrobate qui est passé de cascadeur au stade d’acteur, second couteau, par chance et par talent. Il a joué dans pas mal de productions italiennes bis mais sa mort demeure sulfureuse. Il fut retrouvé mort dans un parc de la villa Borgese à Rome. Triste destin pour cet acteur/cascadeur aux qualités physiques véritablement étonnantes à qui ont prêté des accointances avec la mafia…

 

9

 

Les 3 Fantastiques Supermen fut un succès, à l’échelle de ce type de production, tant et si bien qu’il généra un nouveau film, puis un second, et quelques autres encore. Aussi, la série perdura étonnement jusqu’au milieu des années 80. C’est donc ce que nous allons survoler dans les prochains articles et vous verrez que, comme souvent dans les productions italiennes, cela va être assez mouvementé !

 

Note : La plupart des films des 3 supermen ainsi que ses acteurs sont traités avec panache par l'équipe de Nanarland. Je ne saurais que trop vous recommander de vous y rendre !

Partager cet article

Repost 0
Published by Bastien Ayala
commenter cet article

commentaires